Menu

Victoire sur Sévignac

RCL : Victoire sur le fil du rasoir : 11 à 10 !

Libourne s’impose en ¼ à Gabarret, dans la douleur !

La réputation du XV de Sévignac-vallée-du-Gabas était remontée jusqu’à Libourne : on savait que c’est une formation redoutable ! Les hommes de Jean-François Ruaud ont pu le vérifier sur la pelouse landaise de Gabarret où ils sont allés arracher dans la plus grande des difficultés une victoire restée incertaine jusqu’à la dernière seconde du match. Le suspense s’est prolongé jusqu’au bout du bout et le résultat final aurait pu tourner en faveur des Béarnais sans qu’il y ait de raisons de crier au scandale. Oui, les champions de Gironde ont failli trébucher… Selon un scénario qui devient malheureusement coutumier depuis quelques rencontres, Libourne a complètement raté son entame de match, multipliant les maladresses et les mauvais choix, rendant beaucoup de ballons aux adversaires qui n’en demandaient pas tant ! De plus, ces derniers se montraient vifs, rapides, très offensifs ; ils mettaient Libourne sous pression par des montées éclair et des attaques nerveuses. Les bleus et blancs, désorientés, perdaient confiance et concédaient dès la 4ème minute une pénalité et à la 10ème minute un essai transformé à leurs vis-à-vis. 10 à 0 ! Bastien Carré réduisait opportunément le score à 10 à 3 en passant une pénalité en fin de premier acte, à la 33ème minute. C’était l’addition peu rassurante à la pause.

Le second acte démarrait par une domination libournaise qui redonnait de l’espoir grâce à une pénalité de Bastien Carré à la 44ème minute. 10 à 6. Puis les bleus et blancs bafouillaient de nouveau leur rugby qui s’avérait malheureusement stérile en raison de la persistance de nombreuses maladresses : pertes de ballons en touches, en-avants fréquents, manque de lucidité. Les supporters libournais se désespéraient de voir leur équipe, qui avait montré de si belles choses en cours de saison, déjouer de la sorte ! Cependant, sentant le couperet au dessus de leurs têtes, sous la menace du chronomètre,  les protégés de Jef dans un sursaut de fierté et un regain d’énergie mettaient toutes leurs forces dans le combat pour partir à l’assaut de la ligne de but béarnaise. Ce pilonnage intensif permit à Johan Chéroute de trouver l’ouverture à la 60ème minute, pour aller aplatir en terre promise au grand soulagement de ses coéquipiers et de toute la confrérie libournaise, dont le palpitant et les nerfs étaient mis à rude épreuve ! Libourne grignotait ainsi son retard et doublait son rival d’un tout petit point (11 à 10), ce qui allait demeurer le verdict final, aucun point n’étant inscrit dans le dernier quart d’heure. Ce, malgré une période difficile où les bleus et blancs n’étaient plus que 13 sur le pré… Cet avantage microscopique était sauvegardé malgré tout et allait faire la différence ! Sacré suspense ! Au gong, soulagement énorme pour les joueurs, entraîneurs et supporters du RCL, et dure sentence pour les Béarnais dont il faut saluer la qualité, la vaillance et l’engagement. La loi du sport est parfois cruelle ! Il n’y a qu’un gagnant… Miracle pour les uns, enfer pour les autres !

Victoire certes pour le XV de Libourne, mais victoire un peu amère au goût mi-figue, mi-raisin, ce que n’a pas caché Jean-François Ruaud au moment du regroupement d’après-match. Le coach, habituellement flegmatique, imperturbable, olympien, est sorti quelque peu de ses gonds et n’a pas mâché ses mots cette fois. Le ton était rude : « je ne suis pas fier aujourd’hui d’être votre entraîneur. Si vous ne réagissez pas, si vous ne montrez pas un autre visage à l’avenir, si vous oubliez complètement les schémas mis en place aussi facilement, nous n’irons pas loin ! A vous de voir ce que vous voulez !» A bon entendeur salut !!! Le vent du boulet et la colère d’un coach peuvent parfois être salvateurs… Souhaitons-le ! Les Libournais peuvent et doivent retrouver leur rugby d’ici dimanche pour avoir toutes leurs chances en demi-finale.

Autres résultats du club ce week-end :

  •  Les Juniors ont remporté une belle victoire 25 à 3 contre Châtellerault leur ouvrant les portes des quarts de finale, à la grande satisfaction de leurs coachs Vincent Garcia, Boris Boussarie, David Madray, de leur kiné Jean-Claude Garcia, sans oublier  Jérôme Lacotte le «chef d’orchestre» et Rémi Nassoy l’Intendant. Une solide équipe pour parrainer ces jeunes joueurs ! Après un round d’observation, les juniors du RCL ont su dominer leur sujet et imposer leur jeu malgré une belle résistance de leurs adversaires. Chapeau bas à cette pépinière de jeunes talents prometteurs ! L’aventure continue !
  • Les filles séniors ont inscrit 2 belles et nettes victoires à leur actif (contre Limoges et   Poitiers) et un match nul lors d’un plateau sur le terrain de Boulin. Bravo à elles !

Équipes concernées

Partenaires principaux

Partenaires majeurs

Rugby Club Libournais